Après nous avoir fait voyager dans une Inde aux milles facettes, Anita Nair est surprenante avec ce recueil de nouvelles, qui nous fait découvrir un tout autre pan de sa plume.

Tout en distillant une pincée des traditions et de la culture indienne qui imprègne chacun des personnages et berce ces récits, la majorité des nouvelles a lieu aux Etats-Unis. Des récits courts, aux fins parfois abruptes, qui ont pour point de rassemblement le désarroi et surtout, la quête : celle de la femme parfaite, du pouvoir, de l’amour, de l’attention.
Chacun des personnages est amené à s’interroger sur son existence et semble soumis aux caprices des forces surnaturelles, du destin, au karma régissant nos vies.

La lecture de ce recueil est agréable et rapide, mais elle marque beaucoup moins que les autres livres d’Anita Nair. Le livre achevé, je ne peux m’empêcher de penser, de manière très subjective, que le titre original du recueil en anglais, « Satyr of the Subway and Other Stories » donne beaucoup plus le ton de ce qui va suivre que le titre français. Certaines des nouvelles sont mieux écrites que d’autres, accrochent davantage l’attention. L’un des points forts de ce recueil est la capacité d’Anita Nair à construire à chaque fois, en très peu de pages, un univers complètement différent du précédent, riche, complexe et dans lequel on s’immerge immédiatement.

Publicités