Au cinquième siècle avant Jésus-Christ, dans la palpitante ville d’Athènes, qui découvre les prémisses de la démocratie, notre jeune héros, Timoklès, est un mordu de sport. L’un de ses loisirs préférés est le combat à mains nues dans le stade, où la foule vient l’admirer lui et les autres athlètes. Son monde bascule quand la ville prend la décision d’ostraciser son père. Avec sa soeur Chrysilla, ils décident de le suivre. Mais ils n’imaginaient pas que cette promenade allait se transformer en périple jusqu’à l’empire Perse et que leur aventure les mettrait sur la route de pirates, de naufrage, de tyrans et de bien d’autres épreuves qui les entraîneront jusqu’à la célèbre bataille de Marathon.

Ce livre a été l’un de mes préférés quand j’avais 10-11 ans. Je l’ai lu, que dis-je, dévoré! au moins 4 fois. Je l’ai redécouvert récemment et j’ai été aussi séduite que la première fois. Il faut croire que la passionnée d’Antiquité que je suis (en particulier du monde grec) y avait déjà trouvé son compte.

Le livre nous emporte dans une aventure pleine de rebondissements qui plaira à tous ceux qui apprécient ce genre. En parallèle de l’histoire, on découvre la vie quotidienne à Athènes (religion, rites, nourriture, loisirs, hiérarchie sociale, mœurs…), son contexte politique (démocratie face à d’autres cités gouvernées par des tyrans, l’empire Perse qui menace les cités grecques, rivalités intra-cités…), son histoire.

Odile Weulersse réussit à nous plonger dans l’atmosphère de cette époque sans que jamais cela alourdisse le récit. Un bel ouvrage qui instruit et est propice à éveiller la curiosité de l’enfant sur cette époque. Ce livre m’avait personnellement donné envie d’en savoir encore plus et je me souviens avoir passé plusieurs semaines le nez plongé dans des ouvrages sur l’histoire et la mythologie de la Grèce antique.

Je le recommande à tous les enfants à partir de 9-10 ans qui y trouveront leur bonheur, qu’ils aient plutôt l’âme d’un(e) historien(ne), d’un(e ) aventurier(ère) ou d’un(e) sportif(ve).

Publicités