Image

Madame Mo, c’est déjà et avant tout un « Créateur d’objets de décoration d’inspiration japonaise, design et dessins animés pour enfants et adultes » que vous pouvez découvrir à cette adresse : http://www.madamemo.com.

C’est tout un univers poétique et drôle, tout en couleurs, avec des personnages attachants qui nous emmènent dans ce livre à la découverte des fêtes traditionnelles japonaises. A travers les histoires, les souvenirs d’enfance, les anecdotes de Yoko, Norio, Plüq, Rose, Magnus et Ozu, on fait un voyage culturel sur toute une année. 12 mois, 12 fêtes majeures qui nous sont expliquées et contées intelligemment, avec douceur et humour, qui nous apprennent beaucoup, tout en nous plongeant avec régal dans l’ambiance des lieux et des contextes : Oshogatsu, le nouvel an japonais, Tsuyu, la saison des pluies, Tanabata Matsuri, la fête des étoiles ou encore Shichi-go-san, la fête des enfants pour ne citer qu’elles !

On découvre l’origine de ces fêtes, leur déroulé, les coutumes et chansons associées et on se prend au jeu ! Mais ce qui fait toute la richesse et participe à rendre unique ce livre, c’est la volonté de faire participer le lecteur : à chaque fête est associée une activité manuelle et une recette de cuisine propre à l’événement ! Que vous soyez plutôt porté sur le pinceau ou sur les fourneaux, on vous donne les clefs pour réaliser vos chefs-d’oeuvre et célébrer chez vous ces fêtes !

Ludique, Madame Mo est aussi pédagogique. Elle distille et explique le vocabulaire japonais associé sans alourdir le texte, ce à quoi je suis particulièrement sensible. Apprendre en s’amusant, c’est quand même ce qu’il y a de mieux. Et c’est un vrai plaisir que de découvrir des nouvelles chansons et d’apprendre des nouveaux mots (et oui, on vous fournit les chansons en version bilingue !). Un détail à ce propos qui m’a chagriné p.27 : le texte a été mal associé entre la version française et japonaise, c’est un petit peu dommage…

Ce livre ravira les petits et grands japoniphiles et au-delà, ceux qui aiment apprendre et s’enrichir au contact d’autres cultures. Il n’est nul besoin de vous rappeler tout l’amour que j’ai pour le Japon de manière générale : ce livre va contribuer à japoniser davantage encore mon quotidien ! Et pour la gourmande que je suis, pas sûre que je réussisse à attendre chaque fois un mois pour tester toutes les recettes que je ne connaissais pas et qui sont toutes plus alléchantes les unes que les autres !
Il va y avoir du Matsuri (fête, en japonais) chez Momiji !

Publicités