lesabredestakeda-labiblidemomiji

Au XVIe siècle, les seigneurs de clans se battent ardemment et continuellement pour gagner des territoires sur leurs voisins. Intrigues, complots, stratégie, offensives, ruse et violences composent le quotidien de ces guerriers qui n’ont pour seul but que celui de la renommée de leur clan. Yamamoto Kansuke, personnage historique auréolé de légende, est le stratège du clan Takeda. Disgracieux mais redouté, il n’aura de cesse de multiplier les opérations pour tenter d’unifier le Japon sous l’égide de son seigneur et parallèlement, protégera sans cesse la concubine Yubu qu’il admire.

Voici un nouveau livre que j’ai reçu à Noël de la part de mon amoureux. Yasushi Inoue est un auteur que j’ai tout d’abord découvert avec Le Loup bleu et La Favorite, tous deux également publiés chez Picquier. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas plongée dans une de ses oeuvres…

Avant toute chose, j’aimerais souligner que Yasushi Inoue a le mérite de maîtriser avec une grande rigueur et un sens inné de la chronique son récit. En se basant sur des faits avérés, il dépeint une époque charnière dans l’Histoire du Japon, tout en la romançant. Les personnages sont nombreux, tout comme les batailles, mais jamais l’auteur ne perd le fil conducteur principal et réussit le tour de force de maintenir notre attention jusqu’au bout.

Je ne suis pas du tout fan des récits de bataille, des faits de guerre, des stratégies militaires. C’est pour cette raison que ce livre – ou plutôt son thème majeur – est celui que j’ai le moins aimé de l’auteur. Mais cela a tout de même été une lecture agréable, car le style de l’auteur est fluide, il ne s’encombre pas de descriptions inutiles et à rallonge, il ne rentre pas dans trop de détails de batailles, qui pour le coup m’auraient probablement fait passer un mauvais moment. Au contraire, il trouve le compromis idéal : l’action se mélange à des moments plus calmes où l’on découvre la psychologie des personnages, la vie de l’époque. Où même parfois une touche de douceur émerge avec des descriptions courtes mais poétiques de paysages. So Japanese, comme je les aime.

A mon sens, Le Sabre des Takeda, tout comme les autres livres de Yasushi Inoue que j’ai mentionnés, s’adresse à un public initié, ou au minimum sensible à l’Histoire de ces régions. Il ne s’agit pas d’un simple déroulé de combats mais bien de la retranscription de la construction du pays, des débuts du Japon moderne. Il y a dans l’écriture de l’auteur un certain sérieux, un hommage au pays en quelque sorte, qui lui confère une dimension instructive. Bien sûr, il n’oublie pas, grâce aux concubines, d’y ajouter une dose de sentiments, d’émotion, pour éviter de tomber dans l’écueil d’une simple chronique militaire uniquement peuplée de personnages belliqueux, ce qui nous ennuierait vite.

Bref, c’est un livre bien écrit mais que je ne conseille pas d’emmener à la plage, lors d’un pique-nique…plutôt chez soi ou dans une atmosphère calme et propice à la concentration. Mais après tout, à vous de voir… Et surtout, à vous de lire !

Publicités