unetoutepetitechose-labiblidemomiji

Mais quelle est donc cette petite chose rouge qui vogue sur la mer, qui voyage au gré des flots, rencontrant aux passages la faune de ces lieux ? Avec bravoure, elle affronte les éléments, ne cède pas face aux bourrasques et réussi enfin à rejoindre la terre ferme. Que va t-il lui arriver ? 

J’ai reçu ce livre dans le cadre de l’opération Masse critique jeunesse de Babelio et c’est le résumé qui en était fait qui m’avait intriguée. Il laissait augurer d’un ouvrage plein de poésie. Et c’est le cas. Mais je ne suis pas entièrement séduite au sortir de cette lecture…

Le thème de cet ouvrage est tout à fait adorable : accompagner cette petite chose rouge – dont on ne découvre l’identité que tout à la fin du livre – dans son voyage maritime. Telle une quête, l’enfant suit les aventures de la petite chose, sa détermination à continuer sa route, rencontrant au passage des mouettes, des baleines et bateaux. Les dessins sont très enfantins, volontairement disproportionnés par moment, avec un coup de crayon presque naïf qui est tout à fait plaisant. Les textes se résument à une ligne par double page. Epurés, les textes sont réellement faits pour être lus à haute voix à un petit enfant, avec l’intonation qui leur permettra de s’ancrer dans le récit. Chaque double est une étape du voyage où l’enfant peut se poser, poser des questions, chercher la petite chose rouge, comprendre ce qui l’entoure. Ce qui ne manquera pas d’éveiller sa curiosité !

Néanmoins, je n’ai pas trop aimé le parti-pris d’utiliser des couleurs sombres (majoritairement des camaïeu de gris et de noirs). Hormis la dernière double qui est une bouffée de lumière et de couleurs, tout est très foncé. Je comprends l’esthétique et le cheminement recherchés, mais cela ne m’a pas vraiment touchée. Certes, cela fait d’autant plus ressortir la petite chose rouge, mais c’est ainsi : je n’ai pas été sensible à cet emploi de couleurs pour ce sujet et dans un autre contexte (par exemple dans une librairie), je pense que je n’aurais pas été spécialement attirée par l’ouvrage. A tort, puisque l’histoire est inspirante et émouvante. Ne jugeons donc pas un livre par sa couverture ni ses pigments !

Je ne rentrerai pas dans les détails afin de ne rien vous dévoiler de l’histoire, mais c’est le message de ce livre qui m’a en effet le plus plu. Au travers de cette petite chose rouge, l’auteur a mis en place une métaphore filée sur le fait de grandir, de changer, d’expérimenter et de devenir ce que l’on est vraiment, au bout d’un parcours parfois chaotique mais également plein de merveilleuses rencontres. Il peut s’adresser à l’enfant comme à l’adulte, puisqu’au fond, tout au long de notre vie, nous passons par différents stades et évoluons. Cette petite chose rouge ne restera pas toujours une forme ronde, elle changera,…et nous aussi ! Mais sans jamais oublier la petite chose qu’elle et que nous avons été.

Un ouvrage poétique et positif, qui ravira les petits matelots qu’on accompagnera dans la navigation littéraire !

Publicités