Je m'appelle Livre et je vais vous raconter mon histoire, John Agard, Nathan-LabiblideMomiji

Moi, livre parmi les livres, j’ai décidé de prendre la plume (enfin, vous me comprenez) afin de vous raconter ma riche histoire, qui débute il y a des millénaires sur des tablettes d’argile en Mésopotamie et continue aujourd’hui en papier comme en pixels avec mon cousin le livre électronique. Il s’en est passé des choses, des aventures depuis ma naissance…Vous allez voir, le roman de ma vie est mouvementé, plein de rebondissements et d’anecdotes époustouflantes.

Ami lecteur, tu sais que le livre que tu prends délicatement ou avec empressement en main, toujours avec amour et respect, est le produit d’un long travail à chaque fois, la descendance d’une longue évolution de l’écrit et de l’imprimé et que si les débats actuels papier/écran font couler beaucoup d’encre, ce n’est pas la première fois que ça arrive. Les aficionados du parchemin le trouvaient plus élégant que l’impression sur papier pour ne citer que cet exemple. À titre personnel, je préfère lire sur papier que sur écran mais il y a certains types de livres qui sont tout aussi agréables à lire sur l’un ou l’autre support et l’e-book peut même parfois offrir des expériences de lecture très intéressantes. Ce qui compte le plus au fond, c’est la capacité des mots à transmettre une émotion et à nous transporter. Et ce petit livre qui nous raconte sa vie l’a bien compris !

La documentation sur l’histoire du livre, les métiers qui y sont rattachés, les étapes de sa fabrication ne manquent pas et quiconque souhaitant initier son enfant au sujet trouvera un choix assez vaste. Alors ce livre est-il une simple redite, une synthèse ? Non. John Agard rend hommage aux mots, aux écrits, aux supports qui ont accompagnés les Hommes dans leur quête de connaissances, de partage et de transmission dans un style aussi original que drôle : celui de l’autobiographie. Un livre nous raconte sa vie et celle de ses congénères, de ses ancêtres, dans un roman touchant, intelligent et plein d’humour. Cette forme est à même de séduire enfants comme adultes qui embarquent dans l’aventure du livre qui se dévoile avec la grâce et le talent d’un conteur sachant entretenir le mystère, distiller les anecdotes, les événements en nous tenant en haleine tout au long du récit. Passionné et plein d’entrain dans sa narration, le livre met en scène les différentes facettes de sa vie, son évolution, les joies de l’imprimerie qui permettent sa diffusion à grande échelle comme ses drames (censure, autodafés, incendies) pour faire une piqûre de rappel : le livre a parfois été et est encore par endroits et par moments maltraité par ceux qui le craignent et manipulé pour servir des mauvaises intentions. Mais Livre n’est pas mélancolique et plutôt que de penser sans arrêt aux mauvais moments, il regarde en avant, plein d’espoir et repense au passé pour y puiser ses plus belles histoires.

Çà et là sont éparpillées nombre d’informations qui viennent enrichir notre culture et soutiennent notre attention de petits clins d’œil distrayants. On apprend notamment comment le papier était créé dans différentes régions du monde avec des plantes variées, les évolutions de sa forme, de l’argile au papyrus en passant par les reliures en bois de Rome, les codex. Dans cette verve, des citations toujours fort à propos, judicieusement choisies, viennent agrémenter le parcours et sont à même de nous faire sourire comme de nous inviter à la réflexion : extraits de livres, inscription dissuasive pour les éventuels voleurs sur une Bible du XIIe siècle… viennent ponctuer l’histoire de la vie du livre et sont joliment soutenues par un graphisme et des illustrations qui viennent parachever l’esthétique de cet appréciable ouvrage, avec pondération et inventivité.

Doté d’une personnalité enthousiaste, enjoué, fin et plein de peps, le « Je » de ce livre qui a pour lettre préférée le « P » qui symbolise tant de moments forts de sa vie (papier, papyrus, publication, poche, presse…) sait se montrer ouvert d’esprit et plutôt que d’opposer sa forme à celles des e-book, garde à l’esprit que l’essence de son existence est de s’ancrer dans un support et d’être diffusé. Mais attention, quand son jeune cousin le livre électronique se montre insolent, il a bien des arguments pour lui rabattre le caquet et lui rappeler qu’il n’est pas né de la dernière pluie et ne compte pas disparaître. Et plus lui au moins ne dépend pas d’une batterie, et toc ! Qui a dit que le papier ne rockait pas ?

Et en plus, il sait parler à nos cœurs, puisqu’il n’oublie pas de remercier toutes celles et ceux qui font qu’il est là aujourd’hui, de l’auteur au lecteur en passant par l’éditeur, l’imprimeur, le bibliothécaire, etc. Le livre est reconnaissant de ce qu’il vit et de ses voyages de lecteur en lecteur, de librairies et de bibliothèques en maisons, aux quatre coins du monde. Rien à dire, le livre est vraiment parfait sur toute la ligne !

Drôle, intelligent et touchant, ce petit livre se parcourt en un rien de temps, regorge de trésors de connaissances et fait passer de beaux messages sur l’importance de la lecture quel que soit le support, elle qui favorise le partage et la diffusion de la connaissance, fait vivre nos émotions, développe notre imagination, notre créativité et notre confiance. Et au fond, au-delà du support, il nous rappelle que c’est la magie des mots, véritable don, qui ne devrait jamais être négligée par l’humanité.

 

Publicités