L'heure bleue - Isabelle Simler

A la rencontre du jour et de la nuit, l’heure bleue s’installe et se diffuse, se déploie et se dilue, colorant le monde de ses nuances variées et multiples, faisant jaillir sa palette sur le végétal, l’animal et le minéral dans un ballet harmonieux et délicat…

Une fois de plus, le talent d’Isabelle Simler fait mouche, émeut et ravit. J’ai déjà pu vous parler d’elle et de ses sublimes illustrations que j’ai eu la joie de découvrir et de contempler, notamment dans les albums Plume et Des Vagues.

Heure bleue est un nouveau chef d’oeuvre, plein de poésie et de beauté, qui met en lumière la grâce du trait de l’auteur et son attention aux détails qui composent notre monde. Elle rend une fois de plus hommage à la Nature, émouvante de par la diversité qu’elle offre à voir, à sentir et à vivre. Parcourir un album d’Isabelle Simler, c’est entrer dans un univers délicat, plein de finesse et de couleurs, où l’expressivité et le réalisme de la création se marie à une atmosphère onirique, invitant le lecteur à déployer son imaginaire pour accompagner les pages de ses perceptions et de son interprétation.

Comme toujours la beauté des paysages, des animaux mis en scène constitue une expérience de lecture émerveillante et délicieuse. On croit pouvoir toucher du bout des doigts le geai bleu illuminé simplement par la lune, la demoiselle d’outremer, les vagues, sentir l’herbe fraîche du soir, entendre les mésanges accompagner le crépuscule de leur chant et petit à petit, nos yeux s’accommodent de l’obscurité grandissante, pénétrant subtilement et sans effort vers la nuit, après avoir savouré les nuances qui en ponctuent le cheminement.

Et Isabelle Simler sait marier l’utile à l’agréable puisque ses choix graphiques et d’environnement, d’animaux et de tons sont l’occasion d’apprendre mille et une choses. Qu’ils s’agissent de la variété des tonalités possibles et quasi infinies du bleu (une double planche en début d’ouvrage constitue une excellente introduction tout comme un prolongement de l’aventure), d’espèces animales et de leurs sons ou encore les couleurs qui composent leurs pelages et plumes, elle entrouvre une porte magique : celle de la curiosité et de l’imaginaire.

De l’arctique à la jungle en passant par nos latitudes, l’auteur nous emmène dans un voyage coloriel unique et magistral, où le pigment bleu devient le lien impalpable mais si puissant entre le jour et la nuit. Isabelle Simler signe un album sublime qui est tant l’occasion de rêver que de s’émerveiller et de partir à la rencontre de la beauté de notre monde, dans une atmosphère zen et apaisante.

Publicités