paddington-explorateur-labiblidemomiji

Cet été, la famille Brown part en vacances en France et c’est à Paddington qu’échoue la responsabilité de l’itinéraire. Et quand l’ourson prend en main les choses, on n’est jamais à l’abri de mésaventures. Mais du moment qu’il y a des pots de marmelade et de la bonne humeur, la famille ne risque pas de trop perdre les pétales…

C’est la première fois que je lis un Paddington. J’ai vu le film au cinéma et j’étais tombée sous le charme de cet univers adorable, dans un chic quartier de Londres où la famille un peu insolite des Brown recueille un ours péruvien. J’avais trouvé le concept drôle et mignon et cela a su parler à mon âme d’enfant ! Notez qu’il est rare que je vois le film avant de lire le livre, mais dans ce cas, l’un ne m’a pas empêché d’apprécier l’autre, au contraire !

J’ai beaucoup, beaucoup apprécié cette histoire qui concentre un humour et une tendresse intenses. J’ai trouvé Paddington très attachant, et l’écriture aussi fine que douce de Michael Bond transporte dans son univers avec délice.
Première chose dont j’aimerais parler et qui m’a agréablement surprise : le niveau de langue. J’aime les textes qui savent non seulement faire usage d’un langage adaptée aux enfants et les captive par une narration bien travaillée mais aussi élever les esprits en permettant l’apprentissage de mots et de belles tournures de phrases. J’en ai déjà parlé, je trouve qu’il y a une baisse du niveau d’acquisition de vocabulaire aujourd’hui (avoir donné des cours de français pendant plusieurs années, voir le niveau d’orthographe moyen sur les réseaux sociaux et écouter les témoignages de mes amis professeurs me le confirment). Bien évidemment, chaque enfant à son rythme, mais globalement, je trouve que les ouvrages comme Paddington rendent hommage à l’intelligence des enfants, bien plus aptes à assimiler rapidement et de par le pouvoir de la fiction un grand vocabulaire qu’on ne le pense. L’auteur manie une plume riche, dense et au vocabulaire varié, qui m’a énormément plu ! Certes, les plus jeunes pourront ne peut-être parfois buter sur un mot ou deux. Cela titillera leur curiosité et les incitera à en chercher ou en demander le sens !

J’ai aimé le fait que le récit se passe à une autre époque, cela donne un côté un peu rétro qui ajoute d’autant plus à la magie. On ressent cela dans tous les aspects de l’histoire et c’est un voyage fort agréable. Comment faisait-on sans toutes ces technologies ? Et bien, on se débrouillait ma foi et on était davantage enclin à la découverte plus loin que nos écrans (on dirait une mamie quand je parle comme ça, mais le combo bibliothèque et dictionnaire fait partie de mon ADN, même si bien sûr Internet offre une aide énorme à bien des égards). Pour en revenir à l’histoire, Paddington est vraiment adorable dans ses préparatifs, sa capacité à s’émerveiller et à aller à la rencontre de ce qu’il ne connaît pas. Bien sûr, sa maladresse et sa naïveté lui jouent des tours, mais il finit toujours par s’en sortir au bout du compte et après quelques frayeurs, grâce au soutien de personnes bienveillantes et de sa bonne étoile !

Tout ça pour dire que cette virée en France est l’occasion de vacances mouvementées (dans tous les sens du terme !). Les Brown ne s’ennuient pas et nous non plus : escapade en mer, expérience culinaire, fanfares, Tour de France et beaucoup de belles rencontres pour Paddington et toute la famille.

Paddington se révèle donc un très agréable et mignon moment de lecture, très joliment écrit, drôle et attendrissant. Une pause de douceur à recommander à toutes et tous !

Publicités