journal-dun-apprenti-moine-zen-poche

Yôkan a décidé de devenir moine zen et nous raconte sa première année au sein d’un monastère, au Japon, dans un journal de bord qui nous livre en 96 tableaux son quotidien de jeune postulant en mots et aquarelles venant dessiner les contours de cette nouvelle vie à apprivoiser, riche en apprentissages et en découverte de soi.

L’univers monastique, qu’elle qu’en soit la confession, est toujours un milieu un peu mystérieux. Quand je suis tombée par hasard sur ce livre, j’ai tout de suite été séduite par le concept de ce journal de bord : illustré et organisé en 4 parties (cérémonies religieuses, règle monastique, repas, méditation). Je trouvais l’approche de l’auteur très personnelle, originale et idéale pour évoquer son expérience et la rendre accessible au plus grand public. Loin de nous faire un exposé académique, Giei Satô a choisi au contraire l’art de l’anecdote et de la notation journalière pour nous faire entrer dans l’intimité des lieux et de ses souvenirs, avec humour, humilité et bienveillance, le tout réhaussé par des illustrations expressives qui constituent autant des pauses que des prolongements de réflexion face aux situations qu’il dépeint.

De son admission à son congé annuel, le lecteur suit donc son rythme, ses ressentis et émotions face au sacerdoce de sa nouvelle condition : règles, partage des travaux et des tâches, fêtes, cérémonies religieuses, méditation, études des koan (anecdote ou échange avec un maître, souvent énigmatique ou paradoxal et demandant de s’émanciper des raisonnements logiques). Honnête et sincère, l’auteur parle tant de ses joies que de ses difficultés, de ses découragements passagers et de ses espoirs, sur un ton lumineux. On suit au fil des saisons son évolution, sur le chemin de vie parfois tortueux et austère qu’il a choisi et qui devient peu à peu une évidence.

Basé sur la vie de l’auteur, ce témoignage  authentique est très agréable à parcourir. Courant sur une année, il donne un bon aperçu de la vie en monastère zen. Bien sûr, ce récit est basé sur le vécu et donc la subjectivité d’un de ses membres novices mais il constitue l’opportunité de découvrir plus en détails ce monde et ses hommes qui dans leur quête restent avant tout des humains avec leurs forces et leurs faiblesse.

Surprenant, plaisant et instructif, ce journal de bord d’un jeune moine zen a été une très belle découverte ! Ce beau récit, concis et efficace, permet au lecteur de mieux appréhender la réalité quotidienne de celles et ceux qui dédient leur vie à cette condition, portée par des illustrations qui viennent soutenir fort agréablement le défilé des scènes de vie, toutes plus intéressantes les unes que les autres

Publicités