Chères lectrices, chers lecteurs,

Ces derniers mois, j’ai été presque complètement absente du blog. J’ai continué à beaucoup lire mais je n’ai presque rien chroniqué et cela m’attriste.

Si vous aviez lu mon article qui en parlait, vous savez que je suis devenue Maman à Noël l’année dernière.
La première année avec bébé sollicite énormément mon énergie et celle de mon amoureux (qui est aussi un père extraordinaire, je le dis chaque fois que j’en ai l’opportunité). Mais ce n’est pas tout.


À cela, il faut ajouter que j’ai commencé un nouveau travail d’éditrice en août. Rajoutons à l’énumération que de plus, en tant qu’expatriée, je n’ai pas mes parents à proximité pour faire garder notre puce un après-midi de temps en temps pour retrouver un niveau d’énergie optimal. Nous avons à Montréal une cousine adorable mais qui a beaucoup de pain sur la planche aussi. On pourrait demander un coup de main à nos amis, mais nous savons aussi que tout le monde est occupé et nous n’avons pas la même facilité à solliciter les amis que les grands-parents s’ils étaient avec nous à Montréal. On pourrait, mais je vous assure que c’est plus facile à dire qu’à faire. Et ce n’est pas une question de confiance. Néanmoins, nous nous améliorons. Notre super géniale cousine garde notre puce ce samedi soir.

Et comme si l’année n’était pas déjà assez riche en événements, nous avons déménagé (organiser un déménagement – depuis les visites de maison jusqu’au rangement final des cartons – avec un bébé 24/7 en parallèle est une expérience que je songe à mettre sur mon CV) et avons fait les très longues et chronophages démarches administratives pour nos prochains visas canadiens.

Le manque de temps m’oblige à prioriser parmi les priorités si je puis dire.

Écrire sur le blog me manque beaucoup, mais je ne veux pas le faire dans de mauvaises conditions.
J’ai toujours été rebutée par l’idée d’écrire juste pour faire vivre le blog à tout prix et prouver qu’il existe (On connaît la chanson, vous aurez repéré la réf). Chaque article me prend un minimum de temps car je veux  y mettre du cœur et de l’âme. Et quand j’ai quelque moment de répit, je ne vais pas vous mentir, le blog n’est pas en haut de la liste en ce moment, car il y a toute la logistique du quotidien à gérer, le sommeil indispensable pour ne pas sombrer alors que nous en manquons déjà assez. De fait, avec le peu de temps de loisirs qui nous reste à moi et mon amoureux, nous essayons d’avoir des moments à nous, mais aussi de lire et de voir un peu nos amis montréalais. Je ne réussis cependant pas à donner et à prendre autant de nouvelles de mes amies proches que je le voudrais.

J’espère trouver bientôt le temps de vous reparler de mes lectures comme j’aime tant le faire.
Alors, sans aller jusqu’à parler de bonnes résolutions, je dirais qu’une fois que le rollercoaster entamé depuis le début de cette folle année va ralentir, je vais prendre le temps de me planifier à nouveau du temps pour écrire.

En attendant, je continue de lire, et aussi de vous lire, chers blogueurs !

À très bientôt,
La bibli de Momiji

Publicités