Recherche

La bibli de Momiji

Tag

New York

New York De A à Z, Paul Thurlby, Gautier-Languereau

20180808_144342.jpg

A comme American Museum of National History, L comme Lady Liberty, T comme Times Square : Paul Thurby nous emmène à la découverte de New York de A à Z dans ce bel album, qui met en scène les lieux emblématiques tout comme les symboles de la Grosse Pomme.

New York ne laisse pas indifférent : qu’on aime ou déteste son atmosphère, son rythme et son architecture, on ne peut lui nier le pouvoir qu’elle exerce encore aujourd’hui sur l’imaginaire.

Lire la suite

Publicités

Les Misérables de Victor Hugo : le spectacle à Broadway

WP_20160327_009

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler aujourd’hui de la comédie musicale que nous avons vue dimanche dernier à New York, où nous sommes allés passer un grand week-end : Les Misérables. Lire la suite

Louise de New York, la détective, Jean Poderos et Gaia Guarino, éditions Courtes et Longues

louisedenewyork-labiblidemomiji

Louise est une vieille femme qui vit seule avec son chat Clairon dans une grande tour à New York. Son secret ? C’est une détective hors pair qui résout les affaires les plus complexes ! Alors quand l’électricité vient à être coupée un soir dans son quartier, pas de panique, elle part mener l’enquête. Mais au fond…qui est vraiment Louise ?

Louise de New York vient d’être récompensé par le prix du Premier Album, décerné par l’Association des librairies spécialisées en jeunesse (A.L.S.J) et il le mérite amplement !

Avec ses illustrations reprenant les codes du polar, on met en place un univers un peu rétro mais qui dévoile en même temps la modernité inhérente à la ville, la créativité qu’elle porte en elle. De par ses couleurs contrastées, qui instaurent un dynamisme et une vivacité pétillante, le traité géométrique de l’image valorise son architecture. New York nous est ici contée avec poésie. Il se dégage paradoxalement une grande douceur et une certaine naïveté qui ne va pas sans rappeler (en moins bien évidemment !) nos dessins d’enfants. A mi-chemin entre la restitution et l’abstraction lorsqu’il s’agit de représenter Big Apple, Gaia Guarino réveille les souvenirs et/ou représentations que l’on a de la ville, en laissant une grande place à notre subjectivité et notre interprétation.

C’est toute la force de cet album qui nous emmène en voyage avec Louise, mais pas seulement. On rend ici un bel hommage à la puissance créative de l’imagination et au bien qu’elle nous fait. Louise vient parler à l’enfant qui est en chacun de nous. Un très bel album, au rendu de qualité, original, qui vient avec subtilité nous rappeler qu’une histoire peut en cacher une autre…Drôle, espiègle et attendrissant, Louise de New York va devenir un must have de votre bibliothèque !

Mariage à l’indienne, Kavita Daswani, Le Livre de Poche

Conte moderne dont la couverture kitsch donne le ton avant même de commencer la lecture, Mariage à l’indienne met en scène les mésaventures d’une jeune femme indienne qui à l’abord de la trentaine, n’est toujours pas mariée. Si seulement elle n’avait simplement pas trouvé l’amour, tout pourrait être réglé, dans un pays où les mariages arrangés sont légion. Mais même ça, ça ne fonctionne pas. L’héroïne désespère sa famille et se désespère d’enfin accéder à cette condition de femme mariée, sans laquelle elle n’est rien dans son pays. Lire la suite

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :